LES EMOTIONS    (1ère partie)

 

 

Messagers de nos désirs et nos besoins profonds, nos émotions font partie intégrante de notre processus de vie.

Sans que nous en prenons conscience, elles influencent notre quotidien.

Elles peuvent nous bloquer dans des schémas de pensées, ou nous amener dans des actions incontrôlées, nous faire vivre des situations très désagréables, comme elles peuvent nous porter et nous faire évoluer, nous amener vers des projets et réaliser des rêves, nous faire connaître des situations très agréables.

L’émotion joue le rôle d’indicateur d’une intensité énergétique qui ne demande qu’à se convertir en sentiment, en aptitude, en don, en perception, en talent, en une subtile compréhension de soi. Elle n’est limitante que lorsqu'on la fige, lorsque les symptômes de l’émotion nous sclérosent et nous laisse dans une torpeur stérile.

Antonio DAMASIO (neurologue spécialiste des émotions) considère que tous les processus de raisonnement et de prise de décision sont liés à l’émotion. Et il prouve scientifiquement que si certaines parties de notre cerveau sont lésées, ceci endommage considérablement notre vie émotionnelle. 

L’Ayurvéda utilise le mot Rasa pour signifier émotions, Rasa signifie également le goût. Aussi on utilise ce terme dans la connaissance de l’alimentation.

Cette analogie évoquée également par Hypocrate avec la théorie des humeurs, nous amène à penser que les émotions ont une saveur.

Le Rasa Yoga est un système qui permet d’appréhender cette connaissance des émotions et le jeu de leurs fluctuations.

Cette connaissance considère 9 émotions qui peuvent être subdivisées en sous –émotions.

Les émotions principales étant : L’amour, La joie, l’émerveillement, le calme, la colère, le courage, la tristesse, la peur, le dégoût.

Toujours selon le Rasa Yoga, certaines émotions ont des affinités avec d’autres émotions, aussi une émotion en entraîne souvent une autre…Par exemple la peur a des affinités avec l’émerveillement (davantage l’étonnement, la surprise ou le mystère qui sont des sous-émotions de la peur) et la colère.

Se mène alors un véritable jeu des émotions.

Lorsqu'on est pris au piège d’une émotion, tout un processus chimique va mettre en place les émotions qui la soutienne ou qui la sabote selon ce que notre mémoire cellulaire a enregistré par le biais de nos expériences.

Par exemple, une personne qui a toujours eu des déceptions amoureuses va induire un schéma amour/peur ou amour/tristesse ou amour/peur/tristesse…

Dans ce contexte l'émotion a cristallisé un schéma qui influe les pensées, les actions, les choix et qui peut amputer une liberté d'action, d'épanouissement.

Le but du Rasa Yoga étant d’offrir un contrôle augmenté avec une discipline émotionnelle qu’on appelle Rasa Sadhana.

Le rasa sadhana est une manière d’accroître sa dimension spirituelle pour les personnes qui sont dans la vie active, qui ont une vie de famille. Une vie ascétique, n’étant pas possible à suivre.

Il existe tout un processus pour gérer nos émotions qui commence déjà par la connaissance des Rasas et des relations entre elles.

Exemple avec l'émotion de la peur :

L'émotion de la peur est lié à l'élément Air, et au guna Tamas (inertie). 

Son nom :Bhayanaka

Elle est associée à la couleur noire.

Sous émotions : l'inquiétude, l'insécurité, terreur, anxiété, nervosité, les doutes de soi.

La peur rend la personne, terne, inactive, froide, tamasique, avec plus de rajas dans l’hystérie.

La peur étant une émotion tamasique, il n'y a qu'une intervention d'émotion rajasique qui pourra neutraliser la peur, comme le courage ou la colère...Il n'est pas possible de passer d'une émotion tamasique à une émotion sattvique, sans l'intervention de rajas.

La peur peut être surmontée par la force intérieure, l'amour et la vérité. Quand nous ne voyons que l'unité dans la diversité, il n'y a pas de peur parce qu'il n'y a pas d'ignorance. En vérité, il n'y a rien à craindre. Plus nous nous accordons à la connaissance moins il y a de place à la peur.

En améliorant notre force intérieure, nous gagnons plus de contrôle sur notre corps, notre esprit, notre ego et notre intellect.

Nous avons vu également cette analogie émotion-saveur, l'alimentation va directement influer les rasas à travers le corps. L’effet de la nourriture sur les rasas dépend de 3 actions : le goût, la digestion et les effets post digestifs.

Tandis que le goût a un effet immédiat, la digestion et la post digestion ont un effet durable.

On peut donc agir sur les rasas avec l’alimentation. 

Les saveurs ont un rôle important dans l’utilisation variée des neurotransmetteurs.

Après digestion, les nutriments dans le sang vont avoir un impact sur notre cerveau, les vaisseaux sanguins dans le cerveau vont déterminés la composition du fluide cérébral.

Par exemple nous allons utiliser des aliments rajasiques (de saveur piquante, acide, salé) pour inciter le corps à sortir de sa torpeur. 

Comment le corps digère les saveurs rajasiques ?

Rajas est lié au feu.

En plus d'activer l'appétence, la saveur salé a également une action anabolisante, ce qui donne une sensation de sécurité.

L'acide a une action métabolique elle facilite le travail enzymatique et régule les flux.

La saveur piquante va augmenté Agni, le feu digestif, ce qui va faciliter une meilleure absorption des "résidus émotionnels". Agni va également inciter la volonté, le courage.

                                                                                                                            

To play, press and hold the enter key. To stop, release the enter key.