ADHO UKHA SVANASANA AVEC INTRODUCTION DES GRANTHIS

20180127_192622_edited.jpg
Brhama Granthi
Vishnu Granthi
Rudra Granthi

A un niveau de conscience avancé, on peut s'évertuer à aborder les granthis.

Les Granthis sont des verrous, des blocages, des obstructions qui empêchent l'énergie

d' évoluer vers le haut. 

Quelque soit la voie Yogique et le support, on nous a toujours demandé de nous construire, de nous unir, de connaître. 

A force de pratiquer, de s'exercer, d'apprendre... on se forge, on se modèle, on mémorise.

Jusqu'à cristalliser des croyances, des persuasions, des convictions. 

Les aptitudes deviennent alors des entraves.

Les Granthis nous demandent de casser ces croyances qui empêchent l'énergie spontanée,

ces persuasions qui nous lient dans une "fausse sécurité", ces convictions qui nous enferment dans des schémas de pensées.

Ces verrous sont fermés chez la plupart d'entre nous, puisqu'il faut déjà un bon nombre d'années avant que le yoga puisse nous apprivoiser. Il est tout de même intéressant de prendre conscience de ces verrous pour évoluer avec une conscience plus "ouverte".

Lorsque l'on prend conscience de ces granthis on est capable de comprendre que notre satisfaction ne dépend pas de l'extérieur, que l'on est responsable de tout ce qui nous arrive et de fait, responsable de son bonheur. On a également compris que nos sensations physiques sont des messages qui émanent de notre subconscient et qui doivent être déchiffrés par notre mental.

Les Granthis se font sentir lorsqu'une lourdeur persiste dans la région qu'ils occupent, c'est le moment d'y consacrer un peu d'attention.

Ils sont au nombre de 3 :

Le premier noeud ou verrou : Brahma Granthi est situé au niveau du périnée, il correspond à l'attachement, aux plaisirs de la vie, au côté matériel. Tout ce qui alimente les sens. A force d'alimenter ses sens on finit par dériver vers l'accumulation et la possession. Apprendre à contrôler ses sens délie ce noeud, il nous est par la suite possible de connaître le détachement, l'enthousiasme et l'acceptation de notre destinée plus spontanément.  

Leçon de Brahma Granthi: Rien ne nous appartient, pas même notre créativité.

Le deuxième : Vishnu Granthi est situé au niveau du haut du ventre et du coeur, il correspond à la dépendance aux sentiments, aux émotions, c'est la peur d'être seul qui s'exprime ici. La dépendance est synonyme de souffrance et plus la dépendance est grande plus grande est la souffrance. Défaire ce noeud nous aide à réaliser l'impermanence des choses.

Leçon de Vishnu Granthi : La dépendance n'est pas l'Amour.

Le troisième : Rudra Granthi est situé au niveau de la gorge, des cervicales, du 3eme oeil, c'est la préexcellence de la connaissance , de l'intellect qui est mis en avant. La personne croit tout savoir mais sans jamais avoir expérimenté. Elle met ses connaissances au rang universel.

Lorsqu'on devérouille Rudra Granthi, on comprend que les connaissances ont de valeur mais surtout pour soi-même. On reste ouvert au changement de la vie, on ne privilégie pas les louanges au détriment des blâmes. 

Leçon de Rudra Granthi : Les connaissances sont insuffisantes.

La posture avec prise de conscience des Granthis

Avant de prendre la posture, vous ferez quelques échauffements de votre choix, salutations,  enchaînements

de 2 ou 3 postures puis étirements de la nuque en tournant la tête de chaque côté menton bien au-dessus de l'épaule, puis regard au plafond en étirant les cervicales et menton vers le sternum, regard vers le sol.

Restez au moins 10 respirations sur chaque position.

La posture d' Aho Mukha Svanasana  se pose en douceur en travaillant d'abord l'élévation des ischions, puis petit à petit on étire le bas du dos comme si on voulait élargir le sacrum, lui laisser sa place.

- Puis petit à petit on essaie de placer le poids au niveau des épaules dans les lombaires pour pousser encore un peu plus les ischions vers le haut, on doit sentir une sensation d'étirement au niveau des lombaires.

- Puis vient l'équilibre de toute la zone scapulaire et des cervicales. On étire légèrement les cervicales en plaçant le menton dans son équilibre, sentir que l'atlas est libre du poids du corps, créer de l'espace dans cette zone.

L'atlas supporte toujours le poids de notre tête, plus subtilement, il supporte le poids de notre mental. Cette posture nous permet d'alléger ce poids, de lui faire connaître de l'espace, d'être dans d'autres sensations. Des sensations d'équilibre des deux hémisphères.

- Prendre conscience des Granthis et de leur symbolique. 

- Se placer dans la posture de l'enfant quand besoin et se replacer en posture 3 fois en prenant conscience de chaque granthis.