"La Vie est un équilibre"

   La modestie de cette éloquente énonciation de Maya Tiwari, ne laisse peu paraître l'étendue qu'est la recherche  de "l'équilibre perdu".

 

      Trop d'ambition pourrait conduire à une frénétique démesure, 

trop peu... vers une infructueuse indolence.

      L'équilibre nécessite la pleine écoute, la pleine connaissance de Soi.

   Voilà maintenant quelques années que le Yoga et l'Ayurvéda canalise, guide, oriente,

ré-oriente mon chemin. 

    Avec douceur et humilité ces sagesses se sont greffées à mes aspirations. 

  Ces deux philosophies avec leurs qualités additionnelles amènent vers une meilleure connaissance de Soi et de la Vie.

   Le Yoga tuteur de l'Etre, offre la rigueur nécessaire pour toute évolution, il échafaude le corps physique, le prépare à accueillir l'énergie qui permettra de sentir, de percevoir de discerner les différentes facettes "kaléidoscopiques" de notre corporalité.  Yoga signifie union, pour moi il n 'existe pas plusieurs Yoga, mais plusieurs champs d'exploration qu'il nous est possible de découvrir lorsqu'on y est disposé.

   L'Ayurvéda, philosophie de l'Harmonie, privilégie la bienveillance avant tout.

  "Avant tout ne pas nuire" disait un grand sage...

  Elle jongle admirablement avec les éléments, nous permettant de prendre conscience de notre inconstance. L'alimentation, les plantes, les saisons, l'environnement tout est influent...

   Alors la recherche de l'équilibre peut sembler utopique, illusoire...

   L'équilibre une perpétuelle adaptation ?

   N'est-ce pas là l'archétype de la Nature ?

                                                                                                                                

 

Parcours

      Après des errances dans l'administration et collectivités territoriales, je vis la plus belle expérience de ma vie en devenant maman.

          N'envisageant pas "d'éduquer" mes enfants (considérant que nos enfants nous révèlent en tant que parents), mais plutôt de les observer, les écouter, les soigner, les instruire, les éclairer,     

les apaiser, les émanciper, les consoler, les câliner, les aimer.

         Je décide de prendre mon temps et d'en profiter pleinement.

    C'est à cette période que je me passionne pour les textes sacrés, et cela va m'être d'une aide incommensurable, puisque j'y puise une nourriture spirituelle précieuse.

 

 

        Ma pratique yogique  débute avec les enseignements de disciples de Sri Sri Sri Satchidananda

 et de Sivananda.

                D'autres lignées ont pu étoffer ma pratique comme Patthabi Jois, Iyengar, lors de stages, ateliers et formations.

               Ces pratiques m'abreuvent mais me placent dans un certain inconfort, celui de me mettre étrangement dans une certaine dualité, celle du corps et de l'Esprit.

         L'Ayurvéda, médecine de l'harmonie vient accorder ce décalage. Elle participe à une observation profonde de Soi et conduit à une compréhension subtile de nos déséquilibres. 

 Il devient primordial pour moi que l'Ayurvéda s'infuse dans ma pratique yogique. 

Sandrine ALAMELOU